Pinterest est encore une jeune plateforme publicitaire qui a néanmoins quelques années de bagages derrière elle, qu’on ne présente plus d’ailleurs.

Nous avons déjà abordé le « Pourquoi se lancer sur Pinterest ? » (https://www.make-sense.digital/pourquoi-se-lancer-sur-pinterest-ads/). Cet article aborde les avantages et les raisons d’investiguer la plateforme d’un point de vue business. Aujourd’hui, nous évoquerons davantage les « pourquoi » d’un point de vue de la marque. 

1. No negativity

Pinterest se voit comme un « safe space ». À l’heure où certains critiquent la (très forte) tolérance de réseaux comme Facebook, Twitter ou encore Linkedin, Pinterest a une politique de tolérance très limitée…   

 

Et pour cause, regardez l’invitation à commenter :

Si on regarde ça avec un œil de marketeur, qu’est-ce que ça veut dire ?

Cela implique que les utilisateurs ne sont pas à un scroll d’une fake news ou d’un fil de haters. Le « mood » des utilisateurs y est bien différent.

De plus, dans les commentaires Pinterest : les liens pointant en dehors de la plateforme sont interdits.

2. La plateforme est inspirationnelle

Pinterest est surtout un endroit où l’on vient avant même de savoir qu’on veut acheter

Résultat ? Les clics publicitaires se feront très en amont. 

Or, avec Safari, puis iOS14.5 et consorts, le tracking est compliqué et les délais de tracking sont de plus en plus restreints (sans rentrer dans les détails sur la durée de conservation des cookies, etc..). 

Résultat n°2 ? Un marketer qui regarde en Last Clic côté Google Analytics a à peu près 0% de chances de trouver du ROAS intéressant sur ses campagnes. 

La stratégie, ce sera d’avoir une approche full funnel (multi-touch, multi-leviers,  bref : qui prend en compte l’intégralité du parcours client).

3. La plateforme n'est pas une "scroll-app"

Expérience immersive et intimiste, c’est une grosse différence avec les autres plateformes. Sur Pinterest, on est au final plus égocentré. On regarde les épingles en pensant à soi. C’est ce qui expliquerait une plus forte propension à l’achat et des paniers moyens plus élevés (attention, ces informations viennent de Pinterest et donc, à modérer). 

Toujours est-il que Pinterest étant un levier en ligne, on peut quand même avoir des résultats plus mesurables que la TV, les campagnes OOH (out of home), ou autres campagnes de visibilité. 

En tout cas, plus simplement.

Le format du « fil » et la parfaite intégration des créas publicitaires fait qu’il est possible de se fondre dans le décor en tant qu’annonceur. Pratique, non ?

4. La plateforme est sous cotée.

Oui, Pinterest est encore délaissé de certains annonceurs. 

Manque de temps, manque de vision ou essais peu fructueux, beaucoup de raisons font que le réseau est encore moins chargé que Facebook. 

Même si ça avance vite. Les marques comprennent de plus en plus l‘importance que peut avoir une plateforme aussi visuelle dans leur communication et les mythes tels que « Pinterest, c’est pour les femmes » commencent à pâlir.

Aux US, Pinterest commence à atteindre des taux de pénétration intéressants, par exemple 27% sur la tranche hommes 25-54. 

Dans tous les cas, c’est comme dire « Tiktok c’est pour les jeunes ». Oui, mais pas que. Un moyen efficace de savoir si votre cible y est, c’est d’aller tester… 

En bref

Ce « plaidoyer pour Pinterest » touche à sa fin.

Si vous avez des retours ou des doutes, nous serions heureux d’en discuter avec vous.

Nous avons déjà eu le plaisir d’onboarder 4 nouvelles marques sur Pinterest récemment et c’est avec plaisir que nous nous pencherons sur la vôtre.