Vous vous souvenez de Next ? (Non.)

Le marketing, c’est pareil.

Que ce soit la pub Google ou l’email marketing, le prospect va décider en une fraction de seconde :

• Soit il vous considère digne d’intérêt
• Soit il vous « next »

C’est une super différence avec les médias « captifs » :
Si vous diffusez votre pub au ciné, votre prospect est plus ou moins coincé devant.

Sur le web, on est à peu près 19.345 publicitaires par jour à essayer de gratter son attention.

Vous croyez vraiment que lui sortir les arguments classiques, ça va aider ?
Florilège : livraison offerte, satisfait ou remboursé, noté 5/5, vu à la TV, leader du pull en alpaga.

C’est bien de dire tout ça, mais là : TOO SOON.

Vous le direz juste après, ou si vous avez de la place en rab.

Ecrire une bonne annonce google ads

L’important, c’est de « hooker » l’attention.
(ça doit être « accrocher » en français)

2 points pour créer le bon « hook » et ferrer votre prospect :

• 𝐀𝐭𝐭𝐢𝐫𝐞𝐫 𝐥’𝐚𝐭𝐭𝐞𝐧𝐭𝐢𝐨𝐧
Principe : si vous êtes « comme tout le monde », vous êtes transparents.

Attention aux travers : chercher la différence ne veut pas dire avoir l’air d’une andouille

• 𝐅𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐝𝐮 𝐭𝐞𝐚𝐬𝐢𝐧𝐠
Les espaces pub, même vidéos, ce sont des espaces réduits.
Votre but, à ce niveau là, c’est le flirt = Donner envie au prospect d’en voir plus.

Un peu comme vous quand vous avez cliqué sur le « voir plus » de ce post.
C’est la curiosité qui a amené ce résultat.

Quel KPI suivre ?

Le CTR est votre ami pour suivre tout ça.
Un email ou une pub naze ne sera pas cliquée.
N’aller pas directement juger le taux de conversion.
Chaque étape a son objectif
C’est un marathon.

 

Disclaimer : en retargeting, on change la donne. On est plus au flirt mais en seconde base, c’est d’autres mécaniques…

Envie de vous améliorer en remettant en cause ce que vous savez ? Inscrivez-vous à la news ci-dessous

 

👇