Comment empêcher l'usage de ma marque sur Google Ads ?

Empêcher des annonceurs malveillants d’utiliser notre propre marque dans leurs campagnes Google Ads (ex- Google Adwords), c’est possible !

Trop peu connu, ce procédé permet de limiter la diffusion des annonces concurrentes comprenant votre marque déposée.

Contexte :

Google laisse une marge de manoeuvre très forte aux annonceurs en ce qui concerne les annonces textes. Tant que les règles principales sont respectées, Google autorisera la diffusion de l’annonce.

Une annonce qui mentionne une marque ne vous appartenant pas aura beaucoup moins de chances d’être limitée qu’une annonce parlant de CBD par exemple. (ces dernières auront une durée de vie limitée car c’est interdit selon les règles internes à Google Ads)

Le pourquoi du comment ne nous intéresse guère ici. Il est facile de voir que Google est le grand gagnant d’une bagarre de Brand Squatting : Au plus les annonceurs se tacleront sur leurs propres marques, au plus les enchères augmenteront et au plus Google récolte d’argent.

Et oui, c’est moche mais c’est ainsi que Google Ads fonctionne. Vous ne pourrez jamais empêcher un annonceur de s’afficher en résultats de recherche payant lorsque les internautes recherchent VOTRE marque.

Ceci étant dit, des annonceurs encore plus vicieux vont jusqu’à utiliser VOTRE marque dans le texte de leur annonce.

2 points ici : la ligne est mince pour tomber dans le domaine de la propriété intellectuelle et les annonceurs marchent sur la corde raide. Les règles de la publicité comparative sont clairement encadrées (en droit français). Se dire « mieux que Untel » ou par exemple : « Marre de Peugeot ? Testez Renault, une voiture plus fiable », il faudra argumenter si ça part en justice.

Voilà ce que vous ne voulez pas voir.

Si j’étais chez Waalaxy, j’aurais les nerfs contre Lusha. 

On peut le prendre avec le sourire. Se dire qu’ils ont besoin de ça pour exister, ces petits forbans de chez Lusha.

Oui mais… Même s’ils détournent 1% des clients, c’est déjà trop.

Bon à savoir :

Il est assez commun de dire, dans le monde du SEA, qu’utiliser les mêmes termes que ceux recherchés par l’internaute vont booster le taux de clic. C’est normal.

Si je tape « salsifi » et que je vois un résultat de recherche qui parle de « cornichons », c’est sympathique, mais vais-je aller là bas alors que vraisemblablement, je suis à la recherche d’infos sur les salsifis ? Non. Probablement pas.

Un concurrent qui se place sur votre marque aura un CTR amoindri, car les clients cherchent VOTRE marque. Il aura d’ailleurs souvent un score de qualité relativement bas. Ce qui vous permet de garder un bon avantage dans ce domaine, même si les coûts vont augmenter.

Alors à ce moment là, l’idée sera d’aller chercher une façon de faire encore baisser leur CTR. 

Comment faire ça ?

En limitant la diffusion de l’annonce, ce qui vous était teasé en début d’article. Car oui, Google, dans certaines configurations, va se mettre à protéger votre marque. 

Une fois votre marque protégée, la diffusion des annonces concurrentes sera fortement limitée, voire nulle.

Quel message d'erreur s'affiche quand une marque est protégée ?

Si un annonceur essaie de diffuser une annonce avec le nom d’une marque protégée dans le titre ou la description, il aura ce message : 

L’annonce contenant la marque en question aura une « diffusion limitée ». 

Le message d’alerte précisera d’ailleurs le nom de la marque en question, permettant à l’annonceur de modifier sa publicité en fonction de celle-ci.

marque protégée google ads

Quelle procédure suivre pour protéger sa marque sur Google Ads ?

Caché dans les tréfonds de Google Ads se cache un formulaire. Ce formulaire permet aux détenteurs de marque de la protéger et de faire s’afficher le message d’erreur sur les annonces concurrentes ne respectant PAS la réglementation relative aux marques.

Vous pouvez accéder à ce formulaire que nous allons compléter.

Tout d’abord, vous arrivez sur cette page. A cet instant, il est important de préciser qu’une agence média ne pourra pas remplir ce formulaire pour le compte de l’annonceur sans un écrit signé permettant de l’y autoriser. (mais c’est rapide à faire, donc un annonceur peut s’en charger)

Tout d’abord, la 1ère page : 

La suite, il s’agira de mettre vos coordonnées et de cocher la case car Google doit savoir à qui envoyer les « appels » de personnes souhaitant utiliser votre marque.

Ceci est utile si vos produits sont distribués et que vous souhaitez contrôler quels annonceurs ont le droit de l’utiliser en acquisition de trafic. 

formulaire google marques
Google et les marques

A noter ici : si votre marque n’est pas déposée, vous ne pourrez pas aller plus loin.

D’ailleurs, il n’y a pas vraiment atteinte de marque si la marque n’est pas déposée, donc commencez par là, et au besoin, faites un dépôt sur le site de l’INPI où vous pourrez trouver plus d’informations sur les étapes clés du dépôt de marque.

Dans l’écran suivant, vous pourrez choisir à qui appliquer la réclamation. 

Dans la plupart des cas, vous pourrez l’appliquer à tous les annonceurs. 

En cliquant sur « tous les annonceurs », un encart apparaîtra.

Il sera très important d’y indiquer vos URLs de site et vos comptes Google Ads (MCC si vous gérez plusieurs comptes), sinon vous pourriez subir un faux positif et être restreint sur votre propre marque. (ce qui serait dommage)

 

choix des annonceurs
protection de marque UE

Il faudra raconter brièvement ici pourquoi les textes des annonces concurrentes ne respectent pas les règles publicitaires.

Dans le cas d’un concurrent, il suffira de rappeler cet extrait des conditions Google Ads : 

Les annonces font référence à la marque dans un but de concurrence.

 

Dans l’écran suivant, vous serez amenés à écrire quelques précisions si vous le souhaitez. Normalement, tout aura été dit mais n’hésitez pas à insister un peu. 

Surtout, vous pourrez charger un fichier.

A ce stade, il est GRANDEMENT recommandé de charger la preuve de dépôt de marque fournie par l’INPI. Sinon, Google pourra considérer que vous brassez du vent ou que vous n’êtes pas légitime. Le délai de traitement peut être long, mais pas le temps de traitement. Vous pouvez vite vous retrouver avec une fin de non recevoir et finir en dessous de la pile, prêt à devoir tout recommencer.

Courage, la fin approche. 

Les étapes suivantes consisteront juste à cocher les cases via lesquelles vous vous engagez à être légitime, et vous confirmez être de bonne foi. 

Puis, un écran récapitulera votre demande. 

Voilà ! 

Vous avez envoyé votre demande de protection de marque sur Google Ads. Félicitations !

C’est ce que j’aimerais dire, mais il faudra peut-être le faire plusieurs fois et passer via quelques chats avec le support pour être entendu. Le jeu en vaut clairement la chandelle alors il ne faut rien lâcher.

En cas de soucis avec le formulaire, vous pouvez contacter notre agence en marketing digital pour avoir de l’assistance dans le processus.